Lectures

« Petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués » Béatrice Millêtre

Différence cerveau gauche, cerveau droit? Analyse versus intuition? Avec un titre légèrement provocateur, ce petit guide s’adresse à tous ceux, largués, qui peinent à trouver leur place. Et ne savent pas pourquoi!

RB

Nous sommes tous différents. Un poncif? Oui, mais cependant tellement vrai… Car si 70 % de la population possède un même type de fonctionnement provenant de leur cerveau gauche, 30 % fonctionne d’une façon différente.
L’hémisphère gauche est basé sur l’analyse. Il raisonne par séquence, une chose après l’autre. De l’autre côté, une minorité, fonctionne principalement avec son cerveau droit. Intuitifs, ils ont un raisonnement global, rapide, sans savoir l’expliquer. Ce sont ces intelligents refoulés à qui Béatrice Millêtre s’adresse dans son ouvrage « Petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués ».
Docteur en psychologie, Béatrice Millêtre débute dans cet ouvrage par un exposé des différences comportementales entre l’hémisphère droit de notre cerveau et l’hémisphère gauche. Surtout, elle explique en détail, ce que cela implique pour les individus. Comment fonctionne-t-il concrètement? Quelle implication pour la minorité des cerveaux droits? Car non, on ne passe pas de l’un à l’autre, l’auteure affirme que nous naissons avec une prédominance de l’un sur l’autre, et cela ne change pas tout au long de notre vie. En revanche, pour les cerveaux droits qui évoluent dans un monde dominé par les cerveaux gauches, il est possible de développer des stratégies d’adaptation et de défense. Une belle libération!

Car la domination des cerveaux gauches est telle, que l’intelligence ne se pense plus qu’appliquée en leur terme : analytique, séquentielle. Or, que ce soit à l’école ou au travail, il est très compliqué pour les personnes intuitives de s’épanouir car le système ne leur est pas favorable. Pis, entièrement dominés par les cerveaux gauches, les cerveaux droits en oublient leur potentiel, empêchés qu’ils sont, de fonctionner. Ces individus perdent peu à peu confiance en eux, se trouvant nuls, inefficaces.
La deuxième partie de l’ouvrage est ainsi consacrée aux conseils pour mieux appréhender les spécificités du fonctionnement de son cerveau : créer des listes de choses que l’on a envie de faire, des To do listes, adapter son comportement…
Autant d’éléments qui permettent au quotidien d’utiliser au mieux son intelligence pour mieux la sublimer.
Merci à Béatrice Millêtre de cette clarification qui libère les cerveaux droits!

Laisser un commentaire